Fiches techniques

Traitements

Durabilité naturelle du bois

Définition

Les bois non protégés par un traitement sont attaqués par des insectes xylophages et des champignons lignivores. Toutes les essences ne résistent pas de la même façon à ces attaques biologiques. Cette différence de résistance est appelée « durabilité naturelle du bois ».

Dans un même bois, il faut différencier le bois de cœur, au milieu de l’arbre, de l’aubier qui est la couronne autour du bois de cœur. C’est dans l’aubier que la sève circule.

Coeur et aubier - Fiche techenique - Scierie Mandray - Bardage bois, terrasse en bois - Sapin, épicéa, pin sylvestre, mélèze de Sibérie, Douglas - Vosges Lorraine FrancePour le sapin et l’épicéa, l’aubier et le bois de cœur ne sont pas différenciés (on ne voit pas la différence). En revanche, pour le pin sylvestre, le Douglas et le mélèze, le bois de cœur est de couleur rouge ou rose et l’aubier est presque blanc. On dit que l’aubier est distinct.

Le bois de cœur est aussi appelé « bois parfait » ou « duramen ».

Contrairement aux idées reçues, le fait de sécher le bois ne le rend pas résistant aux attaques biologiques. Simplement, tant qu’il est bien sec, il ne pourrit pas.

Durabilité naturelle des essences de bois
de la Scierie Mandray

Sapin

  • Champignons : bois de cœur faiblement durable, aubier non durable
  • Insectes : bois de cœur sensible, aubier sensible

Epicéa

  • Champignons : bois de cœur faiblement durable, aubier non durable
  • Insectes : bois de cœur sensible, aubier sensible

Pin sylvestre

  • Champignons : bois de cœur faiblement à moyennement durable, aubier non durable
  • Insectes : bois de cœur durable, aubier sensible

Douglas

  • Champignons : bois de cœur faiblement à moyennement durable, aubier non durable
  • Insectes : bois de cœur durable, aubier sensible

Mélèze

  • Champignons : bois de cœur faiblement à moyennement durable, aubier non durable
  • Insectes : bois de cœur durable, aubier sensible

 

Remarques : pour les champignons, les classements sont « très durable », « durable », « moyennement durable », « faiblement durable » et « non durable ». Pour les insectes, le classement est soit « sensible », soit « durable ».