Fiches techniques

Traitements

Les insectes xylophages des bois résineux

Ce qu’il faut savoir

Certains insectes attaquent uniquement les bois en grumes. Ils ne commettent alors pas de dégâts importants sur les ouvrages car leurs attaques sont limitées à une seule génération. En effet, si certains d’entre eux peuvent achever leur cycle sur des bois sciés ou même traités, ils ne sont en aucun cas capables de pondre dans les bois d’où ils sont sortis.

Les quatre phases du cycle évolutif
des insectes

1/ Les œufs

Durée de vie de quelques jours.

2/ Les larves

C’est le stade de croissance de l’insecte. C’est aussi le moment où, en se nourrissant, les larves occasionnent des dégâts au bois. Elles grandissent par mues successives, la dernière donnant naissance à la nymphe. La vie larvaire des insectes xylophages dure plusieurs mois, parfois même plusieurs années.

3/ Les nymphes

Stade de repos dans une cavité spécialement creusée à cet effet. Leur morphologie préfigure celle de l’adulte non pigmenté, sauf les ailes et l’appareil génital qui sont incomplètement développés.

4/ Les insectes parfaits

Adultes sexués et munis d’ailes, ils ne se nourrissent pas et ne servent qu’à la reproduction. Leur durée de vie est de quelques semaines.

La durée du cycle évolutif est influencé par plusieurs facteurs

La température

Chaque espèce présente une vitesse optimale de développement pour une température donnée. Ce développement peut être inhibé par des températures basses (inférieures à 12° C) ou élevées (supérieures à 35° C). Les températures à 60° sont mortelles (voir fiche technique Traitement NIMP15).

Le degré d’humidité

Qu’ils résultent du séchage artificiel ou naturel (ou bien de l’ambiance dans laquelle se trouvent les bois), on trouve des insectes dits de bois sec dans des bois ayant un degré d’humidité entre 7 et 18 %. Les insectes dégradent alors les bois mis en œuvre comme la charpente ou les meubles. D’autres insectes dits de bois frais pondent et commencent leur développement dans des bois humides ou mouillés (c’est-à-dire des arbres dépérissant ou fraîchement abattus) et poursuivent leur cycle dans ces mêmes bois une fois secs. Compte tenu de la durée du cycle larvaire, ils peuvent sortir du bois bien après la fin de la mise en œuvre.

La valeur nutritive du bois

Selon qu’il soit feuillu ou résineux, qu’il s’agisse d’aubier ou de bois parfait et que l’arbre soit en sève ou en période de repos hivernal, la valeur nutritive du bois évolue.

Ce qu’il faut savoir
sur les insectes de bois frais

Insecte Sirex - Fiche techenique - Scierie Mandray - Bardage bois, terrasse en bois - Sapin, épicéa, pin sylvestre, mélèze de Sibérie, Douglas - Vosges Lorraine France
Sirex

Cycle évolutif

  • Adulte : apparition de juin à septembre
  • Ponte : de 50 à 500 œufs à l’intérieur du bois au moyen de sa longue tarière. La femelle inocule simultanément un champignon indispensable au développement larvaire.
  • Éclosion des larves : 3 à 4 semaines plus tard.
  • Développement larvaire : dans le bois frais qui peut se terminer dans le bois mis en œuvre.
  • Durée du cycle : de 2 à 3 ans.

Bois attaqués

  • Arbres sur pied dépérissants.
  • Bois fraîchement abattus non écorcés.

Aspect des dégâts

  • Trous de sortie : circulaires
  • Galeries : de section circulaire de 3 à 6 mm, perpendiculaires au fil du bois.
  • Vermoulure : tassée.

Morphologie

  • Larve : de 20 à 40 mm de long. Couleur blanc ivoire. Forme cylindrique, présence d’une épine chitineuse sur le dernier segment abdominal.
  • Adulte : de 10 à 50 mm de long. Antennes filiformes en forme de scie. Présence d’une tarière proéminente chez la femelle.

Insecte Callidium violaceum - Fiche techenique - Scierie Mandray - Bardage bois, terrasse en bois - Sapin, épicéa, pin sylvestre, mélèze de Sibérie, Douglas - Vosges Lorraine France
Callidium violaceum

 Cycle évolutif

  • Adulte : apparition de mai à août.
  • Ponte : dans les fissures de l’écorce.
  • Développement larvaire : entre l’écorce et l’aubier, qui peut se terminer dans le bois mis en œuvre.
  • Nymphose : dans une loge creusée dans l’aubier à quelques centimètres de profondeur.
  • Durée du cycle : de 1 à 2 ans.

Bois attaqués

  • Arbres sur pied dépérissants.
  • Bois fraîchement abattus non écorcés.
  • Bois secs non écorcés placés en extérieur : poteaux, clôtures.

Aspect des dégâts

  • Trous de sortie : ovales.
  • Galeries : de section ovalaire.
  • Vermoulure : présente.

Morphologie

  • Larve : de 16 à 22 mm de long. Couleur blanc crème. Forme cylindrique et allongée. Pattes sombres très visibles.
  • Adulte : de 8 à 16 mm de long. Couleur bleu violet métallique. Pronotum transverse fortement arrondi latéralement, à ponctuation forte. Élytres à gros points enfoncés et quelques fines rides transversales mais de réticulation irrégulière.

Insecte Arhopalus rusticus - Fiche techenique - Scierie Mandray - Bardage bois, terrasse en bois - Sapin, épicéa, pin sylvestre, mélèze de Sibérie, Douglas - Vosges Lorraine France
Arhopalus rusticus

Cycle évolutif

  • Adulte : apparition de juillet à septembre.
  • Ponte : dans les fissures de l’écorce.
  • Développement larvaire : entre l’écorce et l’aubier, qui peut se terminer dans le bois mis en œuvre.
  • Nymphose : dans un élargissement de la galerie creusée dans le bois laissé libre de vermoulure.
  • Durée du cycle : de 2 à 3 ans.

Bois attaqués

  • Arbres sur pied dépérissants.
  • Bois fraîchement abattus non écorcés.

Aspect des dégâts

  • Trous de sortie : ovales.
  • Galeries : de section ovalaire.
  • Vermoulure : tassée.

Morphologie

  • Larve : de 30 à 35 mm de long. Couleur blanc crème. Forme cylindrique et allongée. Présence de cerques dorsaux sur le 9e segment abdominal.
  • Adulte : de 10 à 27 mm de long. Couleur brun roux clair. Yeux volumineux à facettes grossières, entièrement pubescents. Antennes plus courtes que le corps. Pronotum fortement bosselé, sillonné par une ligne médiane et présentant deux dépressions latérales bien visibles. Élytres présentant deux côtes longitudinales à apex anguleux.

Insecte Arhopalus tristis - Fiche techenique - Scierie Mandray - Bardage bois, terrasse en bois - Sapin, épicéa, pin sylvestre, mélèze de Sibérie, Douglas - Vosges Lorraine France
Arhopalus tristis

Cycle évolutif

  • Adulte : apparition de juillet à août.
  • Ponte : dans les fissures du bois.
  • Développement larvaire : entre l’écorce et l’aubier, qui peut se terminer dans le bois mis en œuvre.
  • Nymphose : dans un élargissement de la galerie creusée dans le bois laissé libre de vermoulure.
  • Durée du cycle : de 2 à 3 ans.

Bois attaqués

  • Arbres sur pied dépérissants.
  • Bois fraîchement abattus non écorcés.

Aspect des dégâts

  • Trous de sortie : ovales.
  • Galeries : de section ovalaire.
  • Vermoulure : tassée.

Morphologie

  • Larve : couleur blanc crème. Forme cylindrique et allongée. Présence de cerques dorsaux sur le 9e segment abdominal.
  • Adulte : de 9 à 27 mm de long. Couleur brun noir foncé. Yeux volumineux, à facettes grossières, antennes plus courtes que le corps. Pronotum fortement bosselé, sillonné par une ligne médiane et présentant deux dépressions latérales peu apparentes. Élytres présentant deux côtes longitudinales arrondies à l’apex.

Insecte Serropalpus barbatus - Fiche techenique - Scierie Mandray - Bardage bois, terrasse en bois - Sapin, épicéa, pin sylvestre, mélèze de Sibérie, Douglas - Vosges Lorraine France
Serropalpus barbatus

Cycle évolutif

  • Adulte : apparition de juin à octobre, activité crépusculaire. Durée de vie de deux à trois semaines.
  • Ponte : dans les fissures de l’écorce.
  • Développement larvaire : dans le bois, qui peut se terminer dans le bois mis en œuvre.
  • Nymphose : dans un élargissement de la galerie creusée dans le bois laissé libre de vermoulure.
  • Durée du cycle : de 2 à 3 ans.

Bois attaqués

  • Arbres sur pied dépérissants.
  • Vieilles souches.
  • Bois fraîchement abattus non écorcés.

Aspect des dégâts

  • Trous de sortie : circulaires de 1,5 à 4,2 mm
  • Galeries : de section circulaire, perpendiculaires au fil du bois.
  • Vermoulure : tassée.

Morphologie

  • Larve : couleur jaunâtre. Ver dont l’extrémité abdominale est munie de deux petits crochets chitineux.
  • Adulte : de 8 à 18 mm de long. Couleur brun noir. Corps allongé recouvert d’une pilosité soyeuse. Antennes filiformes brun rouge. Élytres légèrement striés de lignes parallèles.

Insecte Xyloterus lineatus - Fiche techenique - Scierie Mandray - Bardage bois, terrasse en bois - Sapin, épicéa, pin sylvestre, mélèze de Sibérie, Douglas - Vosges Lorraine France
Xyloterus lineatus

(bostryche liseré) (Piqûre noire)

Cycle évolutif

  • Adulte : apparition à partir du mois d’avril.
  • Ponte : de 14 à 60 œufs dans les galeries creusées par la femelle.
  • Développement larvaire : dans le bois, les larves se nourrissant de champignons lignicoles ensemencés dans le bois par leurs parents.
  • Nymphose : dans les galeries maternelles.
  • Durée du cycle : 10 semaines en moyenne, selon les conditions climatiques. Une à deux générations par an.

Bois attaqués

  • Arbres sur pied dépérissants.
  • Bois fraîchement abattus non écorcés.

Aspect des dégâts

  • Trous de sortie : circulaires de 1 à 3 mm, bords noirs.
  • Galeries : de section circulaire, perpendiculaires au fil du bois, tapissées de noir (champignons).
  • Vermoulure : absente.

Morphologie

  • Larve : couleur blanche. Légèrement arquée et pattes absentes.
  • Adulte : de 3 à 4 mm de long. Couleur brune. Antennes en massue. Élytres ornés de trois bandes foncées parallèles.

Insecte Xyleborus saxeseni - Fiche techenique - Scierie Mandray - Bardage bois, terrasse en bois - Sapin, épicéa, pin sylvestre, mélèze de Sibérie, Douglas - Vosges Lorraine France
Xyleborus saxeseni

(piqûre noire)

Cycle évolutif

  • Adulte : apparition d’avril à août.
  • Ponte : 40 œufs en moyenne, déposés en tas dans la galerie en forme de loge creusée par la femelle.
  • Développement larvaire : dans le bois, les larves se nourrissant de champignons lignicoles ensemencés dans le bois par leurs parents.
  • Nymphose : dans les galeries maternelles.
  • Durée du cycle : 10 semaines en moyenne, selon les conditions climatiques. Une ou deux générations par an.

Bois attaqués

  • Arbres sur pied dépérissants.
  • Bois fraîchement abattus non écorcés.

Aspect des dégâts

  • Trous de sortie : circulaires de 1 à 3 mm, bords noirs.
  • Galeries : de section circulaire, perpendiculaires au fil du bois, tapissées de noir (champignons).
  • Vermoulure : absente.

Morphologie

  • Larve : couleur blanche. Légèrement arquée et pattes absentes.
  • Adulte : de 1,8 à 2,3 mm de long. Couleur brune. Antennes en massue, pattes jaunes. Élytres avec déclivité arrière granuleuse.

Les insectes de bois sec

Insecte Xestobium rufovillosum de geer - Fiche techenique - Scierie Mandray - Bardage bois, terrasse en bois - Sapin, épicéa, pin sylvestre, mélèze de Sibérie, Douglas - Vosges Lorraine France
Xestobium rufovillosum de geer

(grosse vrillette)

Cycle évolutif

  • Adulte : apparition d’avril à mai, durée de vie d’environ 9 semaines.
  • Ponte : 100 œufs en moyenne dans les fentes ou rugosités de la surface du bois ou sur les parois des anciennes galeries. Éclosion des larves 5 semaines plus tard.
  • Développement larvaire : dans le bois.
  • Nymphose : durée 2 à 3 semaines.
  • Durée du cycle : 3 à 10 ans suivant le degré d’altération cryptogamique du bois.

Bois attaqués

  • Bois d’œuvre infestés par un champignon de pourriture cubique ou fibreuse.

Aspect des dégâts

  • Trous de sortie : circulaires de 2 à 4 mm.
  • Galeries : de section circulaire, parallèles au fil du bois.
  • Vermoulure : granuleuse, forme de lentille caractéristique.

Morphologie

  • Larve : de 6 à 11 mm. Couleur blanc laiteux. Arquée, pilosité abondante. Présence de spinules, dorsalement sur les segments abdominaux, à l’exception du dernier, et ventralement sur les deux derniers.
  • Adulte : de 5 à 7 mm de long. Couleur brun foncé. Aspect marbré dû à des touffes de poils jaunâtres. Antennes avec massue de trois articles allongés. Sorte de capuchon qui recouvre la tête de forme triangulaire, arrondi aux angles. Élytres non striés.

Insecte Anobium punctatum - Fiche techenique - Scierie Mandray - Bardage bois, terrasse en bois - Sapin, épicéa, pin sylvestre, mélèze de Sibérie, Douglas - Vosges Lorraine France
Anobium punctatum

(petite vrillette)

Cycle évolutif

  • Adulte : apparition de mai à septembre, durée de vie d’environ 3 à 4 semaines.
  • Ponte : de 20 à 30 œufs dans les fentes ou rugosités de la surface du bois ou sur les parois des anciennes galeries. Éclosion des larves 4 à 5 semaines plus tard.
  • Développement larvaire : dans le bois.
  • Nymphose : durée 2 à 3 semaines.
  • Durée du cycle : 1 à 4 ans selon les conditions climatiques, raccourcie par une attaque de champignon lignivore.

Bois attaqués

  • Bois mis en œuvre.
  • Meubles et objets anciens.
  • Vieux papiers.

Aspect des dégâts

  • Trous de sortie : circulaires de 1 à 3 mm.
  • Galeries : de section circulaire, parallèles au fil du bois, communiquant entre elles et donnant au bois la consistance et l’aspect de biscuit.
  • Vermoulure : finement granuleuse.

Morphologie

  • Larve : de 5 à 7 mm. Couleur blanche. Arquée, dernier élément du corps plus gros que les autres.
  • Adulte : de 2,5 à 5 mm de long. Couleur brun plus ou moins foncé. Antennes avec massue de trois articles allongés. Sorte de capuchon qui recouvre la tête, plus étroit que les élytres. Élytres régulièrement striés.

Insecte Coelostethus pertinax  - Fiche techenique - Scierie Mandray - Bardage bois, terrasse en bois - Sapin, épicéa, pin sylvestre, mélèze de Sibérie, Douglas - Vosges Lorraine France
Coelostethus pertinax

Cycle évolutif

  • Adulte : apparition de mai à septembre.
  • Ponte : dans les fentes ou rugosités de la surface du bois ou sur les parois des anciennes galeries.
  • Développement larvaire : dans le bois.
  • Nymphose : durée 2 semaines.
  • Durée du cycle : 2 ans ou plus selon les conditions climatiques.

Bois attaqués

  • Bois mis en œuvre préalablement dégradés par des champignons.
  • Arbres morts et souches.

Aspect des dégâts

  • Trous de sortie : circulaires de 1 à 3 mm.
  • Galeries : de section circulaire, parallèles au fil du bois.
  • Vermoulure : finement granuleuse.

Morphologie

  • Adulte : de 4 à 4, 5 mm de long. Couleur brun noir. Antennes avec massue de trois articles allongés. Pronotum pourvu d’une côte longitudinale, divisée en quatre branches séparées par deux dépressions ornées d’une touffe de poils dorés caractéristiques. Élytres striés de points rectangulaires.

Oligomerus ptilinoides

Cycle évolutif

  • Adulte : apparition de juin à septembre.
  • Ponte : de 5 à 60 œufs dans les fentes ou rugosité de la surface du bois ou sur les parois des anciennes galeries. Éclosion 10 à 12 jours plus tard.
  • Développement larvaire : dans le bois à une humidité de 11 à 16 %.
  • Nymphose : durée 2 semaines.
  • Durée du cycle : 2 ans ou plus.

Bois attaqués

  • Bois mis en œuvre, aubier et duramen.

Aspect des dégâts

  • Trous de sortie : circulaires de 1,3 à 3 mm.
  • Galeries : de section circulaire, parallèles au fil du bois.
  • Vermoulure : finement granuleuse, Fine en forme de cacahuètes.

Morphologie

  • Adulte : de 3 à 8 mm de long. Couleur brun plus ou moins foncé. Antennes avec massue de trois articles allongés. Yeux garnis de poils fins. Sorte de capuchon qui recouvre la tête au moins aussi large que les élytres. Élytres munis d’une seule rangée de points.

Insecte Nicobium castaneum  - Fiche techenique - Scierie Mandray - Bardage bois, terrasse en bois - Sapin, épicéa, pin sylvestre, mélèze de Sibérie, Douglas - Vosges Lorraine France
Nicobium castaneum

Cycle évolutif

  • Adulte : apparition de juin à août.
  • Ponte : jusqu’à 30 œufs dans les fentes ou rugosités de la surface du bois ou sur les parois des anciennes galeries. Éclosion 15 à 23 jours plus tard.
  • Développement larvaire : dans le bois.
  • Durée du cycle : 2 à 3 ans ou plus.

Bois attaqués

  • Bois mis en œuvre
  • Meubles et objets anciens
  • Vieux papiers.

Aspect des dégâts

  • Trous de sortie : circulaires de 1,3 à 3 mm. Présence de cocons servant de loges nymphales.
  • Galeries : de section circulaire, parallèles au fil du bois.
  • Vermoulure : fine en forme de cacahuètes.

Morphologie

  • Adulte : de 4 à 6 mm de long. Couleur brun plus ou moins foncé à pubescences grises. Élytres ornés de gros points rectangulaires en lignes longitudinales séparées par des côtes.

Insecte Hylotrupes bajulus - Fiche techenique - Scierie Mandray - Bardage bois, terrasse en bois - Sapin, épicéa, pin sylvestre, mélèze de Sibérie, Douglas - Vosges Lorraine France
Hylotrupes bajulus

(capricorne des maisons)

Cycle évolutif

  • Adulte : apparition de juin à août, durée de vie 2 à 3 semaines.
  • Ponte : de 40 à 100 œufs dans les fentes ou fissures du bois. Éclosion 2 semaines plus tard.
  • Développement larvaire : dans le bois.
  • Nymphose : 2 semaines dans une loge près de la surface du bois.
  • Durée du cycle : 3 à 5 ans.

Bois attaqués

  • Bois stockés d’humidité inférieure à 30 %.
  • Bois d’œuvre.

Aspect des dégâts

  • Trous de sortie : ovales de 8 à 10 mm.
  • Galeries : de section ovalaire, parallèle au fil du bois, parois striées.
  • Vermoulure : petits tonnelets de 0,8 par 0,5 mm, jaune clair, galeries obstruées de farine de bois fortement tassée.

Morphologie

  • Larve : longueur de 20 à 25 mm. Couleur blanc ivoire. Forme cylindrique allongée avec 3 ocelles pigmentées. Partie supérieure élargie et aplatie. Mandibules brun sombre.
  • Adulte : de 10 à 20 mm de long. Couleur noir ou brun. Antennes plus courtes que le corps. Prothorax présentant dorsalement 2 tubercules. Élytres rugueux ornés de 2 bandes pubescentes transversales plus ou moins continues où l’on aperçoit 4 taches.
Crédits photos : Stanislaw Kinelski, Phil Bendle, Guillaume Jacquemin, www.galerie-insecte.org, www.Bugwood.org, www.fokus-natur.de, BugWoodWiki, Wikipédia,