Fiches techniques

Traitements

Méthodes de traitement des essences résineuses

Utiliser du bois sec ne protège pas le bois des attaques d’insectes ni des champignons.

Traitement des bois au bac par trempage court

> Le paquet de bois est trempé dans un bac contenant un produit de traitement insecticide et fongicide (voir fiche technique) en micro-émulsion.
> L’installation est conforme aux lois de protection sur l’environnement et de la qualité des eaux de surface et souterraines.
> Ce traitement, adapté pour les bois de construction mis en œuvre en classe de risque 2, est nécessaire pour les bois de charpente, de construction et d’ossature (sauf pour la lisse basse qui est en classe de risque 3). Il est obligatoire pour être en conformité avec les DTU et active notre garantie décennale.
> Cette méthode est utilisée pour le traitement Classe 3. Comme il est incolore, il permet l’application de tous types de finitions, y compris claire ou incolore.

Traitement des bois en autoclave

Procédé Béthel, norme EN 599 1 et 2.
Possibilité de cycle VGB R 611 U pour les tours de refroidissement bois (norme allemande).

Comment fait-on…

  • un traitement bois autoclave ?
    > Le traitement en autoclave consiste à placer les bois préalablement séchés autour de 20 % (sous le point de saturation des fibres) dans un tube de 1,50 m de diamètre et de 12,5 m de long qui se ferme hermétiquement.
    > La première phase du cycle de traitement consiste à faire un vide poussé d’environ 30 min. Puis le tube est rempli du produit de traitement en solution et la pression portée à 12 bars pendant au moins 4 h et jusqu’à saturation, c’est-à-dire jusqu’à ce que le bois n’absorbe quasiment plus de produit. La phase finale consiste à vider l’autoclave du produit de traitement et à refaire un vide court permettant au bois d’exsuder le surplus de liquide.
    > Après traitement, un temps de fixation du produit dans le bois est nécessaire. La durée varie selon la température ambiante et peut aller de 4 jours à 2 semaines.
  •  un traitement « à cœur » ?
    (= traitement « jusqu’au cœur »)
    > Le produit de traitement imprègne surtout l’aubier, la partie la moins durable du bois, et pénètre très peu dans le bois de cœur.
    > La partie rouge des pins n’est pas imprégnée, c’est pourquoi il faut, autant que possible, effectuer le traitement après avoir fait les coupes et les usinages du bois. Si ce n’est pas possible, un produit de badigeonnage doit être demandé pour recouvrir les coupes.

La station de traitement bois

La station de traitement bois partenaire de la Scierie Mandray est certifiée par la norme 9001 (voir certifications).

Nous proposons trois produits de traitement en autoclave qui peuvent tous être injectés pour obtenir des produits finis en classe 3, classe 4 et classe 5 :

  • Le cuivre organique vert :
    > C’est un produit haut de gamme, assurant une excellente tenue aux intempéries
    > Sélectionné par rapport à la qualité de sa formule et son éco-acceptation, même pour des jeux pour enfants !
    > Le bois a une couleur vert tilleul…
    > Sans entretien, il grise au soleil mais ne pourrit pas. Avec un entretien épisodique à l’huile de lin Restol, on conserve la teinte verte des premiers jours.
  • Le cuivre organique marron = woodieColor :
    > C’est un produit haut de gamme, assurant une excellente tenue aux intempéries
    > Sélectionné par rapport à la qualité de sa formule et son éco-acceptation, même pour des jeux pour enfants !
    > Le bois a une couleur marron teck
    > Sans entretien, il grise au soleil mais ne pourrit pas. Avec un entretien épisodique à l’huile de lin Restol, on conserve la teinte marron des premiers jours.
  • Le Cuivre-Chrome (CC) :
    Produit réservé aux usages dans l’industrie sans contact avec le public.

Traitement bois incolore, un plus pour le client final !

Nous travaillons en direct avec le client final. La traçabilité des traitements réalisés par la Scierie Mandray (attestation et étiquetage précis des colis) permet de leur fournir des bois traités incolores et d’éviter ainsi les colorations conventionnelles jaunes, vertes ou oranges.